Solidarité تضامن

La plus grande école d’été organisée par le CIO culmine dans un congrès d’unification

«Ce fut la plus grande école d’été que le Comité pour une Internationale Ouvrière a jamais organisée», a déclaré Peter Taaffe, membre du Secrétariat international du CIO, au côté de Juan Ignacio Ramos, secrétaire général d’Izquierda Revolucionaria dans l’Etat espagnol, lors de l’ouverture du congrès spécial d’unification qui a clôturé cette semaine historique pour le CIO et Izquierda Revolucionaria. En plus du nombre de participants, le niveau politique des discussions et l’atmosphère électrique présente durant toute la semaine ont été des éléments marquants de cet événement majeur.

=> Galerie photos

Plus de 400 socialistes révolutionnaires issus de 31 pays ont fréquenté cette école d’été, ce qui a dans certains cas illustré les progrès engrangés par le CIO au cours de la période récente. Une grande et dynamique délégation de Socialist Alternative est ainsi venue des États-Unis pour témoigner de l’impressionnante croissance rencontrée par cette organisation ces dernières années sur base du succès de la lutte pour un salaire minimum de 15 dollars de l’heure dans un certain nombre de villes-clés du pays ainsi que sur base de l’élection puis de la réélection historiques de Kshama Sawant au Conseil de la ville de Seattle.

La semaine a commencé par une discussion en plénière portant sur la situation en Europe, introduite par Peter Taaffe et conclue par Tony Saunois. Les thèmes qui y ont été développés – la nature non résolue et structurelle de la crise actuelle du capitalisme, la croissance de nouvelles formations de gauche de masse dans un certain nombre de pays clés, l’importance d’une direction socialiste reposant sur des principes fermes tant concernant la lutte dans les communautés que sur les lieux de travail contre l’austérité et pour défendre une alternative marxiste face aux dirigeants réformistes des mouvements de masse des travailleurs et des jeunes – ont été au centre de toutes les discussions tenues au cours de la semaine.

Divers exemples ont illustré la manière dont le CIO et Izquierda Revolucionaria abordent les mouvements de masse autour de nouvelles formations de gauche ou de nouvelles figures de premier plan (du PSOL au Brésil à Jeremy Corbyn) en Grande-Bretagne, dans l’État espagnol, en Allemagne, au Brésil, en France et ailleurs. Notre approche unique – qui combine un engagement positif pour construire ces mouvements en de puissants partis de masse des travailleurs à une critique honnête des limites du réformisme et à la défense d’un programme socialiste et internationaliste – a permis à nos forces de devenir des facteurs de plus en plus importants au sein et autour de ces développements.

Les camarades d’Afrique du Sud, de Grèce et d’autres pays ont expliqué comment, même en l’absence de telles forces de masse à ce stade, les marxistes peuvent jouer un rôle de premier plan dans des tentatives visant à rassembler des forces issues du mouvement social dans la perspective de construire des alternatives politiques de masse, un processus qui peut connaître une croissance et un développement rapides.

Des séances plénières ont également été consacrées aux perspectives mondiales, au féminisme socialiste ainsi qu’à la construction du CIO. Plus de 20 commissions ont d’autre part été organisées tout au long de la semaine afin d’examiner plus en profondeur diverses questions politiques et théoriques de même que les aspects spécifiques du travail du CIO dans divers pays et régions.

Construire une direction révolutionnaire pour obtenir des victoires

Cette rencontre internationale a immédiatement eu lieu après l’acquittement des accusés de Jobstown en Irlande, parmi lesquels Paul Murphy et deux autres membres de la section irlandaise du CIO. Cette campagne, pour laquelle le CIO a mobilisé un soutien international, a constitué une grande victoire. Parallèlement au rôle dirigeant joué par nos camarades du Socialist Party dans la lutte de masse qui a pris place en Irlande contre la taxe sur l’eau imposée par la troïka, qui a vu un boycott de masse conduire à la suspension de celle-ci, cette victoire souligne l’importance d’une direction socialiste inébranlable pour arracher des victoires.

On peut en dire autant au sujet des victoires obtenues aux États-Unis sous la direction de Socialist Alternative. En 2013, l’élection de Kshama Sawant au Conseil de ville de Seattle comme première représentante publique ouvertement socialiste dans une ville de telle ampleur depuis 100 ans a fermement placé le CIO sur la carte dans « l’Antre de la bête ». Le rôle dirigeant joué par Socialist Alternative a assuré que Seattle devienne la première grande ville à imposer un salaire minimum de 15 dollars de l’heure, ce qui a propulsé un mouvement de masse à l’échelle de tout le pays en faveur de cette revendication. Tout juste avant le début de cette école d’été, Minneapolis est devenue la dernière ville majeure en date à imposer les 15 $, une fois encore sous l’impulsion de Socialist Alternative. Notre camarade Ginger Jentzen y est candidate pour les élections de novembre prochain. Parallèlement à l’exemple de nos camarades irlandais, celui de Socialist Alternative aux États-Unis illustre comment utiliser des positions élues dans les institutions capitalistes, sans subordonner ou abandonner la lutte dans la rue et sur les lieux de travail, mais au contraire pour renforcer leur poids.

La direction offerte par les membres d’Izquierda Revolucionaria au Sindicato de Estudiantes (Syndicat étudiant) – au travers de mobilisations de masse et de grèves générales étudiantes – a également joué un rôle fondamental dans la récente défaite des examens de «revalidation» d’inspiration franquiste que voulaient instaurer le gouvernement du parti Populaire (PP).

Ces victoires et ces luttes de masse contrastent fortement avec la politique de démobilisation et de collaboration de classe mise en œuvre par la majorité des principaux dirigeants syndicaux dans le monde. Les discussions qui ont pris place à cette école d’été de même que l’unification historique avec IR sont des étapes importantes dans la construction du CIO en prévision des titanesques batailles de classe à venir à l’échelle internationale.

L’énergie, la confiance et l’enthousiasme qui se sont répercutés sur les rangs du CIO à la suite de ces victoires et de l’unification historique de nos forces avec Izquierda Revolucionaria dans l’Etat espagnol, au Mexique et au Venezuela ont donné le ton de ce formidable événement.

Un meeting de 600 personnes à Barcelone en défense de la Révolution d’Octobre

Au cours de l’école, qui a eu lieu dans la banlieue de Barcelone, le CIO et IR avaient également organisé un meeting public au centre de Barcelone pour célébrer le centenaire de la révolution socialiste d’Octobre 1917. Plus de 600 personnes ont assisté à l’événement dans la chaleur brûlante de Barcelone pour entendre Ana Garcia, Paul Murphy, Juan Ignacio Ramos, Peter Taaffe et Kshama Sawant.

Unification – Renforcer nos rangs pour les combats à venir

La participation des camarades d’IR a enrichi l’ensemble de cette école d’été grâce à leurs contributions sur l’Europe, la question nationale, le travail syndical et la jeunesse, la croissance des nouvelles formations de gauche, etc.

Un congrès spécial d’unification a été organisé le dernier jour de l’école. Les délégués élus parmi les organes démocratiques des sections nationales du CIO et d’IR ont voté un document décrivant les bases politiques de l’unification et élu les nouveaux membres qui vont rejoindre le Comité exécutif international du CIO.

Le congrès d’unification a été ouvert et conclu par Peter Taaffe et Juan Ignacio Ramos. De jeunes et moins jeunes camarades de l’État espagnol, du Mexique, du Venezuela, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, de Grèce, de Belgique et des États-Unis ont pris la parole au cours de cette cession joyeuse mais très sérieuse. Après 25 ans de séparation, ce congrès n’a pas été fait de nostalgie sentimentale mais de force et de confiance pour l’avenir.

Le «retour à la maison», tel que cela a été décrit à plusieurs reprises, d’IR au sein du CIO représente beaucoup plus que le redressement d’une erreur historique et beaucoup plus que l’ajout des centaines de membres d’IR aux rangs du CIO. Cela représente un renforcement qualitatif du CIO et de sa capacité à intervenir et à influencer les événements au cours de la prochaine période.

Cette unification a été provoquée par la crise capitaliste, qui a testé toutes les tendances et les courants révolutionnaires à travers le monde. Au milieu des crises, des scissions et du pessimisme qui sont le lot de beaucoup d’autres formations de gauche, cette unification enthousiaste de nos forces sera remarquée par les travailleurs, les jeunes et les révolutionnaires à la recherche d’une alternative socialiste conséquente. Nous les invitons tous à nous contacter, à discuter discuter avec nous et se battre à nos côtés pour la construction d’un parti mondial de masse de la révolution socialiste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :