Solidarité تضامن

La loi 52 frappe une fois encore – libérez Adnen et Amine !

Après Aziz Amami, Klay BBj et bien d’autres jeunes, c’est maintenant le tour d’Adnen Meddeb et Amine Mabrouk.  Adnen et Amine, deux jeunes artistes et militants engagés, ont été arrêtés le 28 novembre 2015 vers 21h20 pour un simple contrôle de papier lors du couvre-feu (21h). Après vérification de leurs papiers d’identité et après avoir expliqué qu’ils étaient retenus par le fait qu’ils sont membres de l’équipe des J.C.C (Journée Cinématographique de Carthage), le bon sens était de les laisser rentrer chez eux. Au contraire, profitant de l’état d’urgence et du couvre-feu, supposément instaurés pour combattre le terrorisme, la police s’est appuyée sur la loi 52, prétextant l’existence d’un paquet de papier pour tabac à rouler dans leur voiture, pour mettre Adnen et Amine sous les verrous. Une fois encore, cette loi infâme est utilisée pour museler et intimider les jeunes militants, et l’anti-terrorisme sert de paravent pour briser la résistance sociale et politique.

  • Pour la libération immédiate d’Adnen Meddeb et Amine Mabrouk 
  • A bas la loi 52 
  • Pour la fin de l’état d’urgence et du couvre-feu 
  • Non au terrorisme, non à la terreur policière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :