Solidarité تضامن

Autriche: Solidarité massive avec les réfugiés

« Que les réfugiés restent, exproprions les riches! »

Il y a quelques jours, 71 réfugiés ont été retrouvés morts dans un camion au sud de l’Autriche. Lundi, environ 25.000 personnes ont manifesté à Viennes et ailleurs en solidarité avec les réfugiés et pour contester l’Europe-Forteresse. Au même moment, environ 1000 réfugiés sont arrivés en Autriche via la Hongrie pour essayer de traverser le pays afin d’arriver en Allemagne. Spontanément, des centaines de personnes ont accueilli les réfugiés à la gare, en achetant notamment tout ce que contenait le supermarché local afin de leur offrir nourriture, eau, médicaments et jouets pour les enfants. Les cheminots ont organisé un train pour les réfugiés, un grand restaurant a ouvert ses portes et offert des places où dormir à ceux qui étaient trop fatigués pour continuer leur route directement. Des frontières ont été franchies et des lois ont été brisées sous la pression de la solidarité.

Nos camarades du SLP, Sozialistische LinksPartei (section autrichienne du CIO) étaient présents à la manifestation de Viennes avec une délégation combative qui avait notamment pour slogan : « Que les réfugiés restent, exproprions les riches! »

L’énorme sentiment de solidarité qui existe parmi la population ordinaire s’est reflété dans l’assistance immédiate qui a été fournie aux réfugiés lors de ces évènements et d’autres. La politique du gouvernement ou la rhétorique raciste de l’extrême droite, notamment, ne font visiblement pas l’unanimité dans la population. Il ne faut pas bien entendu nier l’impact de la politique de division semée par l’extrême droite, mais en organisant concrètement la solidarité avec les réfugiés, une image différente est clairement montrée : celle de l’unité entre les opprimés et de la solidarité avec ceux qui en ont besoin. Il est d’ailleurs à noter qu’alors que le gouvernement ne parvient pas à aider les réfugiés – il ne reste de moyens que pour les banquiers – la population ordinaire refuse de rester inactive face à la catastrophe humanitaire et s’engage dans le soutien à d’autres êtres humains.

Le 3 octobre, une nouvelle grande manifestation est prévue en Autriche. Pour faire de cette manifestation un succès, il faut bien sûr mobiliser parmi les réfugiés mais aussi dans les écoles, particulièrement là où de jeunes réfugiés sont scolarisés, de même que dans les quartiers et sur les lieux de travail. Assurer que la mobilisation soit la plus large possible est d’une aide cruciale pour permettre de limiter l’espace pour la rhétorique de droite.

A notre avis, il faut insister sur le lien à faire entre la crise des réfugiés et la résistance nécessaire contre le capitalisme, dont le fonctionnement même conduit directement tant à l’austérité qu’au drame qu’endurent les réfugiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :