Solidarité تضامن

Afrique du Sud: Le WASP refondé en tant que parti révolutionnaire

Le 14 Février 2015, à la veille de son deuxième anniversaire, les militants du Worker and Socialist Party se sont réunis à Johannesburg pour un bosberaad (réunion nationale) afin de faire le point et de discuter de l’avenir du parti. La réunion a pris la décision historique d’entamer une nouvelle étape dans la vie du parti: Le WASP va poursuivre sa construction en tant que parti révolutionnaire pour mieux poursuivre la lutte pour une société socialiste.

Cela nécessite de mettre les structures de WASP en concordance avec son programme politique révolutionnaire en construisant le parti sur les principes d’un véritable centralisme démocratique. En outre, le WASP va s’affilier au Comité pour une internationale ouvrière (CIO) afin de contribuer à la lutte pour la création d’un parti révolutionnaire mondial. Ce processus débutera immédiatement et aboutir à une re-fondation du Congrès à la fin de l’année.

Qu’a pu concrétiser le WASP?

Durant la courte vie de WASP, beaucoup d’objectifs ont pu être réalisés. Les grèves suite au massacre de Marikana ont trouvé leur expression politique dans la création du WASP. De nombreux dirigeants du comité de grève ont été les fondateurs et premiers membres, dont le Comité de grève nationale qui s’est affilié au WASP en Mars 2013. Au plus fort de la grève, ce Comité national de grève a représenté 150 000 mineurs. Des mineurs de Nord-Ouest, Gauteng, du Cap Nord, Mpumalanga et Limpopo ont assisté au lancement de WASP le 21 Mars 2013.

Le WASP a dirigé des protestations de masse des commerçants de rue à Johannesburg et des communautés locales à Limpopo. Nous avons gagné l’affiliation de membres importants, dont le syndicat radical des transports NTM et Moïse Mayekiso, le premier secrétaire général du NUMSA (National Union of Metalworkers of South Africa, la plus grande centrale professionnelle d’Afrique du Sud, NDT). Le WASP a donné naissance à une aile jeune : le Mouvement des jeunes socialistes qui est maintenant une force puissante sur les campus. Surtout, le WASP a démontré son sérieux en participant aux élections de 2014. L’existence de WASP a aiguisé les débats au sein de la classe ouvrière et a servi à l’orienter vers la création d’un parti ouvrier de masse.

Pourquoi le WASP avait-il été fondé?

Nous avons fondé le WASP pour aider la classe ouvrière à franchir une étape vers la création d’un parti ouvrier de masse. Pour réunir autant de militants que possible, le WASP a été fondée comme un parti fédéral permettant à ceux qui s’identifiait avec la bannière du WASP de conserver leur propre identité tout en collaborant dans le cadre du WASP. La base politique pour s’affilier au WASP était l’accord avec les principes suivants: (1) Le WASP est un parti ouvrier, (2) il est socialiste, et (3) il est basé sur les luttes de la classe ouvrière. Le WASP serait une «large église» tant qu’il y aurait accord sur ces idées de base.

Mais pour le Mouvement démocratique socialiste (DSM) – les co-fondateurs de WASP aux côtés des mineurs – WASP n’est pas une fin en soi. Le DSM estime que l’inégalité, le chômage et la pauvreté ne seront éradiqués par la classe ouvrière qu’en menant une révolution mettant fin au capitalisme et créant une société socialiste. Pour cela, la classe ouvrière a besoin d’un parti de masse révolutionnaire basé sur le marxisme et de cadres du parti disciplinés. Cependant, tandis que les couches dirigeantes de la classe ouvrière en particulier aspirent à une alternative à la gauche de l’ANC, la majorité de la population n’a pas encore une idée claire sur les tâches qu’impose la révolution socialiste.

C’est pourquoi le DSM a plaidé pour la création d’un parti rassemblant une large masse des travailleurs afin d’aider la classe ouvrière à tirer les conclusions révolutionnaires nécessaires. En lançant le WASP, nous avons franchis une étape pour aider à un tel parti à voir le jour. Un parti qui pourrait unir les luttes de la classe ouvrière – la lutte ensemble est a meilleure des écoles- et qui permette des débats sur la société dont la classe ouvrière a besoin, le programme, la tactique et la stratégie pour y parvenir. Mais cela ne permettrait pas nécessairement, dans un premier temps, de développer une compréhension claire de ce que la lutte pour la transformation socialiste de la société implique. Pour cela, la combinaison de l’expérience de la lutte et de la présence au sein de ce parti d’un cadre marxiste révolutionnaire est nécessaire. Un tel noyau marxiste révolutionnaire ferait en sorte que les débats au sein de ce large parti de masse permettent à la classe ouvrière de comprendre la nécessité du socialisme et du marxisme. Ceci permettant de poser les bases d’un parti révolutionnaire de masse à l’avenir.

Comment la situation a-t-elle changé en deux ans?

Lorsque le WASP a été créé, il était seul. Mais maintenant, le FEP et NUMSA, deux organisations de masse très différentes, remplissent partiellement le paysage anti-ANC. ON doit compter aussi sur l’AMCU est une nouvelle force de masse reposant sur les travailleurs des mines avec une direction hostile au WASP. La lutte des classes ne va jamais de l’avant d’une manière linéaire. L’émergence de la FEP, de l’AMCU, et surtout la rupture du NUMSA d’avec l’ANC ; les initiatives que le NUMSA a prises à ce jour, y compris le lancement de son Front uni et les préparatifs pour un Mouvement pour le socialisme et un parti ouvrier, représentent un pas en avant pour la classe ouvrière. L’ancien soutien à l’ANC a disparu parmi les principales sections de la classe ouvrière et de la jeunesse et il y a une aspiration à une alternative. Mais aucune de ces organisations post-Marikana ne répond encore à ce dont la classe ouvrière a vraiment besoin. Au contraire, ils s’agit de premières expériences.

Nous devons aider la classe ouvrière à éviter nombre d’impasses. Dans le NUMSA, il y a déjà deux positions opposées qui ont été adoptées sur les questions fondamentales de la nécessité du socialisme et d’un parti ouvrier. Dans le Front uni, la classe moyenne et la gauche académique jouent un rôle anti-parti et anti-marxiste, avec même des arguments anti-socialistes. Et même si le reste de la direction en faveur du lancement d’un nouveau parti a rompu de façon claire avec le Parti communiste d’Afrique du Sud, elle croit encore que la Révolution nationale démocratique (aboutissant à l’égalité des droits entre noirs et blancs, NDT) est « le plus court chemin vers le socialisme». Pour elle, il est juste nécessaire que la Charte de la Liberté (déclaration de principes adoptée entre autre par l’ANC et le parti communiste en 1955 et se prononçant pour l’égalité des droits et un programme de réformes sociales, NDT ) soit «radicalement» mise en œuvre. Pourtant, la révolution nationale démocratique est une révolution bourgeoise et la charte de la liberté n’est pas non plus un programme socialiste, ce que la direction du NUMSA reconnaît elle-même. En d’autres termes, la direction du NUMSA qui est en faveur de la création d’un nouveau parti (indépendant de l’ANC, NDT) est encore sous l’influence de la théorie des deux étapes stalinienne qui a conduit à des défaites désastreuses pour la classe ouvrière dans un certain nombre de pays au cours du siècle dernier.

Dans le FEP, on trouve les positions erronées de l’ancienne direction de la ligue des jeunes de l’ANC, tel que la politique de nationalisation partielle. Il y a aussi les positions explicitement anti-ouvrières du nationalisme noir et des idées panafricanistes au sein de la FEP. La direction de l’AMCU explique aux mineurs que la leçon de Marikana est que les syndicats ne devraient pas être politiques. Au contraire, nous pensons que pour aider la classe ouvrière à continuer à aller vers le socialisme, nous devons l’aider à comprendre le nouveau paysage politique en s’engageant dans le débat d’idées tout en restant à la pointe de la lutte.

Vers la révolution socialiste!

Pour lutter efficacement dans la bataille des idées qui est devant nous, le WASP ne peut pas être une trop «large église ». Le WASP doit être un parti avec une identité politique claire. Cette identité doit être fondée sur un programme politique explicitement marxiste révolutionnaire qui montre sans crainte à la classe ouvrière dans le chemin de la révolution socialiste. Étant donné que les forces du WASP ont, au cours du travail en commun, développé un haut degré d’unité politique illustré dans le document clé du WASP Only Socialism means Freedom, the beginnings of a programme for the socialist revolution, il n’a plus de raison de maintenir le WASP comme une organisation large.

Il est nécessaire de refonder le WASP comme un parti révolutionnaire pour fonder notre travail de masse sur des bases plus solides, ce qui nous permettra d’intervenir efficacement avec notre programme dans la confusion politique actuelle. Nous allons éclairer la route vers le socialisme en aidant la classe ouvrière à établir son indépendance politique et à fusionner autour d’idées socialistes claires. Re-fondé comme un parti révolutionnaire, le WASP s’est fixé pour tâche de former un cadre capable d’influencer sur le processus historique et de pousser sans relâche dans le sens d’un nouveau parti ouvrier. Nous devons continuer à défendre la création d’un parti ouvrier de masse sur base des meilleurs éléments de la classe ouvrière, en particulier autour du NUMSA, qui a été politiquement réveillé par les développements dramatiques de ces deux dernières années. Une telle conquête représenterait une avancée majeure sur la voie de la révolution socialiste.

Nous étions les premiers à faire face à la nouvelle situation politique issue des événements de Marikana et nous avons été les premiers à agir sur ces changements avec le lancement du WASP comme un parti large. A nouveau, nous sommes à même de reconnaître les changements de la situation politique qui nécessitent un changement dans le caractère du parti. Unir les forces organisées dans le WASP sur de nouvelles bases révolutionnaires permettra la création du parti révolutionnaire le plus important d’Afrique du Sud et de la région et nous permettra de rester à la pointe de la lutte de classe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :