Solidarité تضامن

Brésil: Non aux licenciements à la compagnie de l’eau de São Paolo

Face aux pénuries d’eau, la Sabesp fait des “coupes”, licencie plus de 500 employés et réprime les militants syndicaux

Non aux licenciements et à la répession à la Sabesp !

Réintégration immédiate de Marzeni Pereira et de tous les employés licenciés ! Licencions Alckmin et pas les travailleurs !

La direction de la Sabesp (la méga-entreprise de São Paulo qui gère l’eau et les déchets) et le gouverneur de São Paulo, Geraldo Alckmin ont annoncé formellement, lundi 16 mars, le liceneiement d’employés, dont notre camarade Marzeni Pereira.

Marzeni a commencé à travailler à la Sabesp il y a plus de 22 ans. Pendant tout ce temps il a été militant syndical dans l’entreprise ainsi que dans la coordination intersyndicale CSP-conlutas. Il a une forte base de soutien dans les mouvements sociaux et populaires, particulièrement dans l’est de São Paolo ; il a été un membre fondateur du parti de gauche P-Sol et de LSR (notre section sœur au Brésil).

Récemment, Marzeni a été une voix puissante dans le débat sur la gigantesque crise de l’eau qui frappe São Paolo. Il est membre de la campagne “Agua si! Lucro Nao!” (Oui à l’eau, Non aux profits) qui a aidé à la formation de l’Assemblée d’État pour l’Eau. Il a également fait partie d’une commission qui a rencontré le gouverneur d’État dans le Palacio Bandeirantes suite à la manifestation massive organisée par le MTST (Mouvement des Travailleurs Sans Toit) du 26 février.

Marzeni a été licencié alors que 500 autres travailleurs de la Sabesp ont également été renvoyés depuis le début de l’année. L’entreprise et le gouvernement de l’État ont pris cette décision alors que précisément l’entreprise a besoin de plus de travailleurs, et qu’il y a un besoin crucial de plus d’investissement dans l’infrastructure.

La crise de l’eau est un résultat direct de la privatisation de la Sabesp. L’entreprise préfère sous-traiter ses services, ce qui a directement affecté la qualité des ceux-ci et les ressources apportées aux populations. Tout est fait pour garantir les dividendes aux actionnaires – dont une large partie est constituée d’investisseurs étrangers – plus de profits. Tout ceci a aggravé la crise.

Malgré le fait que les licenciements soient faits soi-disant pour “réduire les coûts” et garantir de plus gros profits aux actionnaires, le licenciement de Marzeni est clairement une affaire de répression politique contre un militant qui n’a jamais lâché contre la direction de la Sabesp et le gouvernement d’Alckmin. Il s’est battu pour le droit des populations à avoir un accès libre à l’eau et pour que la Sabesp soit 100% publique et sous contrôle démocratique des travailleurs.

Nous en appelons à tous et toutes, à toutes les organisations, pour participer activement à la lutte pour que Marzeni et tous les licenciés de la Sabesp soient réintégrés !

Envoyez des mails de protestations à la direction de la Sabesp et au gouvernement de l’État de São Paolo aux adresses ci-dessous

Jerson Kelman, Président de la Sabesp – jkelman@sabesp.com.br

Paulo Massato Yoshimoto, Directeur Métropolitain de la Sabesp – pyoshimo@sabesp.com.br

Geraldo Alckmin, gouverneur de l’État de São Paulo – galckmin@sp.gov.br

Envoyez également des copies à notre camarade et à notre organisation pour manifester votre soutien :marzenips@yahoo.com.br ainsi qu’à : lsr@lsr-cit.org

Vous pouvez aussi mettre un Like sur la page Facebook de la campagne : www.facebook.com/aguasimlucronao.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :