Solidarité تضامن

Irlande: arrestation du député Paul Murphy et d’autres activistes

Non à la répression politique!

Ce 9 février, le député irlandais Paul Murphy, élu de l’Anti-Austerity Alliance et membre du Socialist Party (section irlandaise du Comité pour une Internationale Ouvrière) a été arrêté de même que d’autres activistes de la campagne « We Won’t Pay » (Nous ne payerons pas) parmi lesquels les conseillers municipaux de l’Anti-Austerity Alliance Kieran Mahon et Mick Murphy. Cette arrestation effectuée lors d’un raid policier mené à leurs domiciles aux petites heures du matin est liée à une action de protestation pacifique contre la « Taxe sur l’eau » à Jobstown en novembre dernier. Tous ont depuis lors été relâchés. A la suite de ces 4 arrestations, de nouvelles ont été menées dès le lendemain, y compris celle d’un adolescent de 16 ans.

Depuis le mois de septembre, les protestations contre une taxe sur l’eau potable qui met fin à sa gratuité ont pris une ampleur sans précédent en Irlande. Cette mesure, qui coûtera plusieurs centaines d’euros par an à chaque ménage, a cristallisé l’opposition à toute la politique antisociale menée par les autorités irlandaises. En 2010, l’Irlande a été mise en coupe réglée par la Troïka, à l’instar d’autres pays européens. Tout comme ailleurs, cette politique d’austérité drastique a suscité une très large colère. « Il ne s’agit pas que de l’eau, mais de ce qui s’est passé ces cinq dernières années », a ainsi déclaré un manifestant opposé à cette taxe au quotidien français Le Monde.

Dans un autre article (En Irlande, l’Alliance anti-austérité rêve de marcher dans les pas de Syriza et Podemos), le même quotidien développe : « Alors que les premières factures doivent tomber en avril et coûteront plusieurs centaines d’euros par an aux ménages, les campagnes appelant au non-paiement sous le mot d’ordre « No way, we won’t pay » (« pas question, on ne paiera pas »), essaiment à travers le pays. Du jamais vu depuis l’indépendance en 1922. Pas même au plus fort de la crise financière. Car l’eau cristallise tout le reste. Coupes dans les dépenses publiques, baisse des salaires, augmentation des impôts : la rigueur budgétaire – dont le pays est officiellement sorti en octobre – a demandé trop d’efforts aux Irlandais. Le taux de chômage a certes baissé, mais avoisine toujours les 10,7 %. Et, alors que le gouvernement les serine avec la reprise économique, une grande partie des 4,5 millions d’habitants n’en ressent toujours pas les effets. « Les 99 % de gens ordinaires voient qu’on fabrique une reprise pour les 1 % de riches aux dépends du reste de la population qu’on continue à saigner », tance Paul Murphy. Le député a encore sa carte au Parti socialiste (trotskiste), qu’il a intégré à l’âge de 18 ans. »

Cet article a d’ailleurs abordé l’arrestation des militants anti-austérité : « Le 9 février, Paul Murphy et plusieurs opposants à la taxe sur l’eau ont ainsi été placés en garde à vue plusieurs heures – avant d’être finalement relâchés –, pour être questionnés sur leur possible lien avec un incident impliquant une ministre, lors d’une manifestation en novembre. « Une tentative de plus de dénigrer le mouvement contre la taxe sur l’eau », a immédiatement réagit l’AAA, certains militants dénonçant un « coup politique et médiatique ». »

Déclaration de Paul Murphy à sa sortie de prison :

Paul_murphy“Aujourd’hui, 4 nouvelles personnes ont été arrêtées en relation avec les protestations. Elles ont reçu le même traitement brutal, avec de nombreux membres de la Gardai débarquant à leurs portes aux petites heures du matin.

“La Gardaí a marqué un but contre son propre camp hier et en a marqué un nouveau aujourd’hui avec ces nouvelles arrestations. Parmi elles, celle d’un adolescent de dix ans qui a vu 10 Gardaí à sa porte.

“Selon certains medias, la Gardaí prévoirait d’arrêter jusqu’à 40 personnes en relation avec les protestations. Avec 4 personnes arrêtées aujourd’hui et 4 hier, est-ce une période de 10 jours de raids contre des manifestants pacifiques qui a été ouverte ? La Gardaí prévoit-elle de faire un exemple avec ces 40 personnes en envoyant un message politique au reste du pays selon lequel il ne serait pas toléré de protester ? Il s’agit de répression policière de la politique.”

Réaction du député Joe Higgins (Socialist Party) suite à la nouvelle de l’arrestation de Paul Murphy :

Joe_higgins« L’arrestation du député de l’AAA Paul Murphy, des conseillers Kieran Mahon et Mick Murphy ainsi que d’une quatrième personne qui doit encore être identifiée est une pauvre tentative de dénigrer et d’affaiblir le mouvement contre la Taxe sur l’eau au moment où les factures vont arriver et que nous avons besoin d’un boycott de masse de cette taxe.

« Ces arrestations résultent d’une enquête « criminelle » impliquant 6 officiers de police [Gardai] (…) depuis novembre. Nombre d’habitants et d’activistes ont été entendus durant cette enquête où la Gardaí a constamment cherché à impliquer Paul Murphy dans les événements du 15 novembre. La population considérera cela comme un gaspillage criminel du temps et des ressources de la Gardai.

« S’agit-il d’une enquête concernant quoi que ce soit de sérieux ou s’agit-il plutôt d’un effort visant à créer une mauvaise réputation au mouvement contre la taxe sur l’eau, au député Paul Murphy, aux conseillers municipaux Kieran Mahon et Mick Murphy, à la campagne We Won’t Pay, à l’Anti Austerity Alliance et au Socialist Party ? »

Réaction de la députée Ruth Coppinger (Socialist Party):

Ruth_sp« D’où provident cette enquête ? Des ordres directs ont peut-être été donnés par le gouvernement via le ministère de la Justice, mais il est plus probable que la Gardai ait décidé d’exagérer de novembre dernier afin d’aider le gouvernement mis en difficulté par la Taxe sur l’eau.

« Le 15 novembre, une petite manifestation a eu lieu à Jobstown, de manière spontanée, dès qu’a couru le bruit selon lequel la vice première ministre Joan Burton (Parti Travailliste) était dans la région. Cette dernière s’est vue bloquée quelques heures, face à une petite foule qui a fait entendre son opposition à la Taxe sur l’eau et aux attaques sur les collectivités locales qui proviennent de son ministère de la protection sociale.

« Il s’agissait une action de protestation sérieuse, mais pacifique. Les membres de l’AAA qui ont été arrêtés n’ont pas pas organisé cette protestation, mais ils y ont participé et ont contribué à assurer que la communauté puisse faire valoir son point de vue de manière non-violente. Il est d’ailleurs ironique de se souvenir que le jour-même, sur le terrain, la police locale avait reconnu le rôle joué par Paul Murphy et l’avait même remercié!

« Ces arrestations ne permettront pas de dissuader les gens de poursuivre leurs protestations, en particulier pour assurer que les factures à venir en avril soient contrées par un boycott de masse. La Taxes ur l’eau sera vaincue.  »

Le Comité pour une Internationale Ouvrière et ses sections appellent à envoyer des lettres de protestations au Quartier Général de la Garda (la police irlandaise) afin de condamner cet acte de répression politique qui vise très clairement à intimider les activistes qui s’opposent à la Taxe sur l’eau.

Ces lettres de protestations doivent être envoyées au Commissaire de la Garda, Noirin O Sullivan à l’adresse pressoffice@garda.ie, avec des copies à webmaster@taoiseach.gov.ie et info@socialistparty.ie. La tenue de piquets de protestation aux ambassades et consulats d’Irlande sont également les bienvenus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :